La firme internationale dédiée au droit social Ogletree Deakins renforce son positionnement français.

Le bureau parisien, qui a ouvert ses portes en mars 2017 à Paris, sera rejoint début novembre par une quatrième associée, Sophie Binder, en provenance du cabinet Harlay.

Accompagnée de son collaborateur, Vincent Huc, elle intervient sur l’ensemble des problématiques relatives au droit du travail et aux ressources humaines. Elle se charge notamment des relations individuelles et collectives de travail, des aspects sociaux des opérations corporate et de restructuration, des questions relatives au départ des dirigeants… Elle présente en outre une activité contentieuse soutenue.

Avec son arrivée, l’équipe parisienne trouve une associée dont l’activité est principalement tournée vers une clientèle internationale. Elle conseille notamment les « high growth companies », c’est-à-dire les acteurs du monde de l’innovation, des nouvelles technologies. « Ceux qui réinventent les relations sociales traditionnelles », explique-t-elle.

Elle est donc en pointe sur les questions sociales complexes notamment relatives à la data protection. Elle intervient également auprès d’une clientèle de grands groupes de secteurs plus traditionnels comme les mutuelles, le luxe, l’industrie chimique, le commerce et services. Elle raconte : « La grande majorité de mes clients étant d’origine étrangère, je dois les sensibiliser à la technicité qui fait la richesse du droit social français ».

Diplômée d’un DESS Droit et pratique des relations de travail (Paris II, 2001), Sophie Binder a débuté en 2003 à la direction internationale de Fidal, avant de rejoindre Clifford Chance en 2005 puis d’intégrer Kahn Avocats en 2009. Cooptée au rang d’associée en 2013, elle a poursuivi avec l’équipe rebaptisée Harlay Avocats, lors du passage de témoin du fondateur Daniel Kahn en 2016.

Son arrivée chez Ogletree Deakins vient compléter le savoir-faire de l’équipe qui était surtout positionnée auprès d’une clientèle de grands groupes français.

Jean-Marc Albiol, Cécile Martin, François Millet et leurs 19 collaborateurs avaient, jusqu’à présent, privilégié un ancrage très local en conseillant une clientèle internationale avec un siège français. En un peu plus de deux ans, leur remarquable savoir-faire et leur dynamisme ont permis à la firme américaine aux 900 avocats spécialisés en social de trouver sa place au milieu des boutiques expertes à Paris.

Ils ont également récemment annoncé un développement en région, à Lyon, avec le recrutement de Marc Desgranges. Ancien de Freshfields, du cabinet Voltaire et de Neo Avocats avant de fonder sa propre boutique, l’avocat s’est forgé une solide expérience auprès d’une clientèle d’employeurs grands comptes et PME.