En France nous sommes cartésiens et corporatistes, et nous aimons la précision. On dit juriste d’entreprise et on l’oppose à l’avocat en cabinet. Sous cette différence de mots se cache une différence de régimes : le juriste d’entreprise n’est pas avocat.

Beaucoup d’encre a coulé -trop sans doute- et juristes et avocats bataillent depuis plus de 30 ans. Il ne faut pourtant pas avoir peur du juriste d’entreprise, ou de l’avocat en entreprise de demain.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES