Goodwin renforce son équipe d’associés

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires n°1367 du 1er octobre 2018

0
783
 

Alors que le bureau parisien de Goodwin a récemment fêté ses deux ans, entourés de ses clients à l’occasion d’un cocktail organisé à l’Hôtel Salomon de Rothschild, l’équipe d’associés vient d’être renforcée. Elle a en effet choisi de témoigner sa confiance à deux de ses fidèles avocats en leur donnant accès au rang d’associés. Une reconnaissance largement méritée puisque ceux-ci ont participé avec entrain au développement de la structure et de son activité. Ces nominations interviennent en outre dans deux secteurs d’activité qui sont au cœur de la stratégie de croissance du bureau : la structuration de fonds et le capital innovation.

Sarah Michel, 34 ans, devient la seconde associée du département fonds d’investissement, qu’elle coanimera désormais aux côtés d’Arnaud David. Ils sont assistés de cinq collaborateurs et affirment « afficher l’équipe structuration de fonds la plus large sur le marché français ». Ils interviennent auprès des fonds d’investissement dans le cadre de leur structuration et de leurs levées. Ils développent également une expertise sur les aspects réglementaires liés aux sociétés de gestion de portefeuilles agréées, ainsi qu’en matière de structuration de carried interest pour les équipes de gestion et la mise en place de programme de co-investissements. Cette nomination permet d’asseoir la pratique du bureau parisien qui s’appuie sur une plateforme internationale développée, particulièrement aux États-Unis ainsi qu’à Londres où l’équipe compte 7 associés et une trentaine de collaborateurs. « Notre activité chez Goodwin est celle que nous avions à la grande époque de SJ Berwin, avec en plus une plateforme américaine extrêmement développée », explique Sarah Michel. L’équipe travaillerait actuellement sur quatre opérations de levées d’un montant de plus d’1 Md€, pour des fonds intervenant sur des stratégies différentes (buy out, mezzanine, infra et biotech).

Thomas Dupont-Sentilles, 38 ans, devient pour sa part le huitième associé du département corporate, également composé de deux counsels et de quinze collaborateurs. Son activité est originale en ce qu’elle se décompose en trois axes : il conseille des fonds d’investissement dans le cadre de leurs opérations de LBO, il intervient également sur les questions de gouvernance des sociétés de gestion, mais surtout il développe la pratique de capital innovation du cabinet. Il conseille des investisseurs et des start-up sur des opérations de séries C et D. « L’activité de capital innovation a vocation à se développer, particulièrement sur des opérations à forte connotation transfrontalières et très qualitatives, en coopération complète avec nos équipes américaines qui sont réputées en la matière », analyse-t-il. Rappelons que cette stratégie de développement avait été écartée à l’époque de SJ Berwin, faute de plateforme adéquate. Et parmi les dossiers récemment publiés, on l’aura par exemple remarqué auprès de Surgivisio lors de sa levée de fonds de 10,7 M€, ainsi qu’aux côtés des actionnaires d’Orthotaxy, société spécialisée dans le développement de technologies chirurgicales dans le cadre de sa cession au groupe américain Johnson & Johnson