Lors de la rentrée solennelle du tribunal de commerce de Paris le 22 janvier, Jean Messinesi, président sortant, et son successeur Paul-Louis Netter ont plaidé pour la fin de la gratuité de la justice commerciale. Une idée qui fait son chemin…

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

 

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES