ll avait succédé à Antoine Colonna d’Istria au poste de managing partner du bureau parisien de Freshfields Bruckhaus Deringer en 2011.

Avec pour devise « Plus vite, plus haut, plus fort », il a su faire traverser la crise au cabinet de la rue Paul Cézanne. Il a notamment été à l’initiative des recrutements de beaux profils, comme celui par exemple d’Hervé Pisani en M&A (qui s’apprête d’ailleurs à le remplacer au poste de managing partner), de Nicolas Barberis en private equity, ou encore de Laurent Mabilat en financement.

Mais la grande équipe d’arbitrage, qui a longtemps été l’une des plus reconnues du marché international, avait subi un coup violent à l’annonce du départ de Jan Paulsson, Georgios Petrochilos et Constantine Partasides pour fonder Three Crowns en 2014. Et l’objectif était depuis clairement affiché de renforcer l’équipe.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES