Aujourd’hui, le métier des directions juridiques évolue vers des missions à fortes valeurs ajoutées et des sujets plus business. Cette mutation est possible grâce à des solutions digitales, comme easyQuorum, qui automatisent et simplifient la vie juridique au quotidien.

Ces dernières années, les directions juridiques ont vu leur charge de travail augmenter, notamment avec l’arrivée de la loi Sapin et du RGPD. Les équipes étaient déjà très occupées par des tâches rébarbatives à faible valeur ajoutée. Elles sont nombreuses à réfléchir à une mutation, avec pour objectif d’internaliser des missions à plus fortes valeurs ajoutées jusque-là externalisées à des cabinets d’avocats, et traiter des sujets plus Business.

Simplifier et automatiser les process associés au juridique corporate

Depuis quelques années, se développe un écosystème très dynamique de startups qui permet de répondre à une partie de ces enjeux. Les LegalTechs et Regtechs proposent des solutions très innovantes pour automatiser les tâches à faibles valeur ajoutées, fluidifier les process internes, et digitaliser les documents.

EasyQuorum est un exemple parfait. C’est une legaltech spécialisée dans la digitalisation du corporate. Elle permet de simplifier l’organisation des instances de gouvernance (Assemblée Générale, Board, etc.), d’automatiser la production des documents juridiques, de fluidifier la relation avec les associés et les administrateurs et de mieux suivre toutes les filiales et participations.

On constate que seuls des sociétés mères et principaux Boards sont équipés de solutions digitales.

Sur toutes les filiales et autres boards, les process sont encore très manuels et donc très chronophages. easyQuorum permet de démocratiser la digitalisation à tous les niveaux avec de surcroît une technologie récente, très ergonomique, et dans l’ère du temps.

Plus d’informations sur https://www.easyquorum.com
Suivre easyQuorum sur LinkedIn
Suivre easyQuorum sur Twitter