DWF intègre trois nouveaux associés

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires N°1334 du 22 janvier 2018

0
450
 

DWF, l’ancien cabinet Heenan Paris, fondé par Jean-François Mercadier poursuit son expansion et annonce le recrutement de trois nouveaux associés.

L’année dernière, le cabinet avait fusionné avec la firme d’origine britannique DWF, qui a repris l’ensemble des activités, des locaux et du personnel. « Heenan ne voulait pas rester indépendant et souhaitait s’intégrer au sein d’une structure internationale », souligne Jean-François Mercadier.

De son côté, la firme britannique, après s’être implantée en Allemagne et en Italie, y a vu l’opportunité d’intégrer la place parisienne, en ces temps de Brexit, et était vivement intéressée par l’activité développée en Afrique par l’équipe parisienne. Jean-François Mercadier revendique une logique dans le recrutement de ses associés.

Le cabinet a d’abord développé le contentieux commercial avec Florence Karila, l’immobilier avec Charles Koskas et le droit social avec Mathilde Plénat. Après l’arrivée de Romain Dupeyré au mois d’avril 2017, pour développer la practice dans les secteurs de l’assurance et de l’arbitrage, le cabinet accueille Sabrina Aïnouz et Jérôme Lehucher, deux avocats issus du cabinet Curtis Mallet-Prévost, dotés de compétences en arbitrage commercial, mais aussi en arbitrage d’investissement.

Sabrina Aïnouz se positionne ainsi auprès d’une clientèle d’États. Elle a effectué toute sa carrière chez Curtis, dont elle est devenue associée en 2016. Elle est diplômée en sciences politiques, en droit des affaires et en règlement des litiges internationaux (Paris X). Elle est aussi membre du comité national algérien auprès de la CCI.

Jérôme Lehucher a exercé en arbitrage d’investissement pour le compte d’États, notamment en Asie Centrale et en Amérique latine. Il conseille également des compagnies privées, notamment dans le secteur de l’énergie et présente une expertise dans les secteurs de l’agriculture et la pharmacie. Il est titulaire d’un DESS de droit international des affaires (Paris V, 2003) et d’un LLM de l’université de Chicago. Avant de rejoindre Curtis Mallet-Prévost, il a exercé au sein du cabinet M&M Bomchil, à Buenos Aires. Parmi leurs clients, on citera notamment l’Algérie, le Vénézuéla, la Fédération de Russie, ainsi que le Gabon et le Niger.

Carole Arribes intervient quant à elle en corporate finance. Elle est spécialiste des secteurs de l’énergie notamment celui des énergies renouvelables. Elle intervient également sur le développement des activités commerciales, en particulier dans le domaine du retail. Titulaire d’un DESS en droit international des affaires (Aix-Marseille III, 1992), elle a commencé sa carrière au sein du cabinet Lovells en 1994 avant de devenir associée de Winston & Strawn en 2008 puis de Clyde & Co en 2014.