Des mini sites ou applis sur des sujets d’actualité pour renforcer votre visibilité

Brigitte Van Dorsselaere, Image Juridique

0
542
 

Au-delà des sites vitrines et des sites dédiés à des secteurs d’activité économiques sur lesquels le cabinet intervient, la tendance est aujourd’hui de créer des mini sites, ou des appli mobiles, dédiés à une problématique juridique bien spécifique, d’actualité ou bien récurrente. Un véritable nouvel outil qui permet de valoriser l’image du cabinet, de renforcer sa visibilité et aussi de fidéliser les clients et prospects.

Des mini sites ou des applis liés à des réformes en cours …

Des cabinets lancent des mini sites ou applis dédiés à leurs offres et liés à des sujets d’actualité. Les reformes en cours ont ainsi amené certains à créer des espaces dédiés à la compréhension, à l’anticipation et à la mise en oeuvre des nouvelles mesures, tout en profitant de cet outil pour présenter l’équipe compétente sur le sujet et leurs offres de service. Que ce soit en matière de protection des données personnelles (RGDFP), des réformes du droit social ou de celle du droit des contrats, ont ainsi vu le jour depuis 2016 des mini sites, ou des appli mobiles, dédiés à des problématiques juridiques bien spécifiques, souvent liées à des réformes en cours, et destinés, le plus souvent, aux entreprises.

Le cabinet Fidal a proposé en ligne, en novembre 2017, un mini site consacré au Brexit, pour fournir des informations sur le développement du processus de négociations en cours, des actualités sur le sujet, le détail de ses offres de service, de son équipe et de ses engagements.

Déjà, en mai 2017, il avait lancé un mini site dédié à la protection des données personnelles pour anticiper l’entrée en vigueur, en mai 2018, du nouveau Règlement européen sur la protection des données personnelles. L’occasion de détailler ses offres en la matière, son équipe compétente sur le sujet, ses formations, ses publications et de proposer un formulaire de contact. Une autre façon d’entrer en contact avec le cabinet.

Sur le même sujet, au printemps 2017, Hogan Lovells a lancé, cette fois, l’application GDPRnow pour permettre également aux entreprises d’anticiper l’entrée en vigueur du nouveau Règlement européen sur les données personnelles (RGDP).

D’autres applis sont proposées sur d’autres domaines du droit : le droit des contrats et le droit social. En septembre 2016, CMS Bureau Francis Lefebvre avait déjà lancé Contralto, un mois avant l’entrée en vigueur de la réforme du droit des contrats, qui permet de comparer les anciens et nouveaux textes et de fournir la correspondance de numérotation entre les anciens et nouveaux articles.

En aout 2017, le cabinet Capstan Avocats a proposé l’appli Capstan News pour permettre aux entreprises de mieux anticiper et comprendre la réforme du Code du travail. Elle propose des brèves et des analyses sur différents volets du droit social ainsi que les adresses des bureaux du cabinet.

En février 2016, Flichy Grange Avocats avait déjà lancé son appli FGA qui fournit des actualités dans différents domaines du droit social, un peu comme une newsletter, un quizz, des formulaires types, les textes de référence, sans s’attacher à une reforme spécifique.

….ou à des situations délicates récurrentes

En dehors d’une reforme en cours, le cabinet peut aussi créer un espace dédié à une situation juridique posant des difficultés récurrentes sur le terrain, comme ce peut être le cas en droit de la concurrence.

En octobre 2016, le cabinet Fidal avait ainsi déjà lancé, sous forme d’une appli mobile, un espace dédié au droit de la concurrence, Antitrust alert by Fidal, plus particulièrement destinée à aider les entreprises qui reçoivent la visite d’une autorité de la concurrence. L’appli donne les premiers réflexes à adopter, les conseils d’urgence, recommande les actions immédiates (à faire ou à éviter), désigne les personnes clés dans l’entreprise, fournit les principaux textes applicables et donne une liste d’avocats du cabinet spécialisés sur la France.

Sur le même terrain des enquêtes en droit de la concurrence, un an après, en septembre 2017, Bird&Bird a suivi cette même route en lançant l’application mobile Dawn Raid Survival Toolkit by Bird & Bird. A destination des dirigeants et directeurs juridiques, elle fournit les informations essentielles en cas de perquisitions par les autorités de concurrence dans les locaux de leur entreprise, explique le déroulement de l’enquête, précise les droits et obligations de l’entreprise, propose une FAQ et donne la liste des avocats du cabinet compétent en ce domaine dans une dizaine de pays et des contacts en cas d’urgence.

Dans un autre domaine, mais toujours en cas d’enquêtes d’autorités, le cabinet Deprez Guignot associés (DDG) vient de lancer le site the hub product.

Exclusivement dédié au droit des produits, au-delà des enquêtes des autorités, le site est animé par des avocats spécialisés du cabinet DDG. Il propose des articles d’actualité disponibles sur son blog sur le droit des produits, l’accès à différents types de prestations juridiques (sur l’étiquetage, les offres promotionnelles, les produits santé, le nom des produits), donne ses tarifs, décrit son équipe, précise son engagement de traitement sous 72 heures et propose une hot line (finaliste au 5eme Prix 2018 de l’innovation des Avocats en Relation-Clients du Village de la justice).

La démarche n’est pas réservée aux gros cabinets. Des cabinets de petite taille prennent aussi cette direction, le coût de création de ces mini sites n’étant pas élevé et donc à la portée de tous. C’est le cas du cabinet Echo Avocat qui a aussi lancé, en octobre 2017, Mypubliclawbox, un site dédié au droit public qui vise à accompagner des personnes privées confrontées à des personnes publiques (http://www.mypubliclawbox.com). « Facile d’accès, ouvert 24h/24, 7 j/7j » avec pour seul interlocuteur Me Rémy Philippot, le site décrit les services, fournit des actus et propose un blog, avec la possibilité de solliciter une intervention d’urgence dans le cadre de Mypublicemergency (retour d’un devis sous 12 h).

1° avantage : un nouvel outil pour valoriser l’image du cabinet

Créer un mini site ou une appli mobile dédiée à une problématique juridique va fortement impacter l’image même du cabinet, qui apparaitra comme incontournable car :

  • expert hyperspécialisé d’un sujet d’actualité (ex : le Brexit, une réforme attendue…), puisque spécialiste d’un sujet pointu au sein même de sa spécialité
  • fournisseur d’un vrai service + aux clients et prospects, en accompagnant le client sur des problématiques juridiques d’actualité via un contenu pertinent, en facilitant l’accès des internautes à des informations utiles, au delà des textes juridiques déjà gratuitement accessibles par ailleurs, en fournissant une valeur ajoutée
  • pragmatique, en se plaçant dans le « concret » grâce à sa véritable boite à outils (conseils utiles, bons réflexes, textes applicables et …aux avocats du cabinet)
  • acteur du domaine, assurant une veille et collant à l’actualité et aux sujets du moment
  • réactif, en répondant directement à une attente urgente, à une préoccupation du moment avec des contenus hyperspécialisés
  • dans l’anticipation, en diffusant l’information bien avant la date d’entrée en vigueur des mesures attendues (RGDP, Brexit…)
  • partenaire, nourrissant une relation durable avec ses clients grâce aux contenus à valeur ajoutée
  • moderne, novateur et bien ancré dans l’ère du monde numérique
  • différent de ses confrères concurrents.

2° avantage : un média pour renforcer la visibilité du cabinet

Ensuite, le mini site, ou l’appli, va aussi renforcer de façon importante la visibilité du cabinet, en :

  • associant le nom du cabinet à une problématique très recherchée sur le net dans l’adresse du site (ex : www.fidal-brexit.com ou fidal-donneespersonnelles.com) et en améliorant ainsi son référencement lors de recherche via les moteurs de recherche, notamment par un travail de recherche de mots clés efficaces
  • augmentant le trafic vers le site vitrine du cabinet par la création de nouvelles entrées vers les informations relatives au cabinet en général
  • attirant clients et prospects par de l’information pertinente, au lieu d’aller les chercher
  • permettant un plus grand partage de l’information relative au cabinet sur le net
  • consolidant le travail sur la marque du cabinet, notamment avec un travail sur la cohérence du graphisme des sites et des liens croisés entre les sites
  • allégeant le site principal et en évitant de le complexifier au fil du temps
  • donnant aussi l’occasion de communiquer dans la presse sur ce nouvel outil et cette démarche novatrice.

3° avantage : un véritable outil de fidélisation

Enfin, le mini site ou l’appli, constitue un outil efficace de fidélisation des clients et prospects car :

  • il constitue davantage un site tourné vers les besoins et problématiques immédiats du client qu’un site vitrine un peu narcissique sur le cabinet
  • il complète utilement le site vitrine, qui décrit le positionnement et les valeurs du cabinet, par un outil très concret et pragmatique
  • il crée une relation de confiance profonde et durable dans le temps avec les clients car il fournit un contenu pertinent à valeur ajoutée
  • il noue un lien étroit avec l’internaute par des engagements formalisés sur des prestations spécifiques
  • il amène l’internaute, qui a obtenu l’icône de l’appli sur son Smartphone après avoir effectué la démarche de téléchargement depuis un store, à y revenir souvent et à l’intégrer comme un de ses outils de travail favoris.

Mini site ou appli, les enjeux sont tels – sur l’image, la visibilité et la fidélisation – qu’ils justifient largement le cout de développement de ce nouvel outil média des cabinets d’avocats.

Brigitte Van Dorsselaere

Créée en 2001, Image juridique est une agence de communication dédiée aux métiers du droit et de la finance. Fondée par Brigitte Van Dorsselaere, avocate au Barreau de Paris pendant 20 ans, l’agence associe deux métiers : publicitaires et professionnels du contenu, ceux qui initient les idées et ceux qui les développent.
Notre agence, à travers ses différents métiers, accompagne les cabinets d’avocats dans leur stratégie de marque, leur campagne de communication, leur e-reputation, leur design et la réalisation de leurs événements : car faire rayonner le cabinet, c’est comprendre son identité et l’accompagner dans l’évolution de son image.
Image juridique réunit des talents et des expertises complémentaires – juriste, consultants, concepteurs, designers, réalisateurs, scénographes, artistes, photographe, webmaster : car ce secteur spécifique de la communication juridique exige une connaissance du métier d’avocat, de ses usages et de sa déontologie, mais aussi un œil avisé, un savoir-faire et un goût immodéré pour l’esthétique et la modernité.
En 2015, Image juridique a lancé ijweb, agence digitale des avocats, dédiée à la création de sites Internet des cabinets.
En 2016, Image juridique a créé Image tout court, l’agence qui simplifie les sujets complexes.
L’indépendance d’esprit et la sensibilité artistique qui nous animent se retrouvent dans les fondations même de notre agence et font d’elle aujourd’hui une agence pionnière, reconnue et peu ordinaire.