Création du cabinet Librato, les avocats des avocats

Paru dans La Lettre des Juristes d’Affaires, N°1328 du 04/12/2017

0
337
 

Un cabinet très original vient de voir le jour à Paris : Librato Avocats. Il s’agit d’une structure quasiment dédiée au conseil aux avocats.

Installée au 163 rue Saint Honoré, le cabinet est composé de quatre associés et de quatre collaborateurs qui interviennent principalement comme conseils stratégiques auprès des cabinets sur la création de leur structure, leur organisation et leur management, mais aussi en cas de conflits d’associés. Cette création est le fruit de la rencontre entre deux avocats, Christophe Thévenet et Dominic Jensen. Le premier exerçait déjà en partie cette activité dans un cabinet précédent, à la fois en conseil et en contentieux. Le second, qui avait posé sa robe au début des années 2000 pour créer la société d’édition juridique Legal News, avait démarré une activité de conseil opérationnel aux cabinets à la suite de la publication de son ouvrage de référence « cabinet d’avocats, création et stratégie, organisation et gestion ». Ils avaient, dès cette époque, été amenés à travailler ensemble sur certains dossiers.

« Depuis la publication des lois Macron, j’ai été de plus en plus souvent sollicité sur des questions juridiques auxquelles je ne pouvais pas répondre car je n’étais plus avocat, explique Dominic Jensen. J’ai donc choisi de réintégrer le Barreau pour m’associer avec Christophe Thévenet ». Ils se sont entourés de deux autres associés. Cécile Hubert qui a une activité corporate classique et Kevin McGreevy, d’origine irlandaise, dont l’activité dominante est le conseil corporate. « Nous réfléchissons tous ensemble pour accompagner les réflexions des cabinets sur les conséquences du Brexit sur leur positionnement en France », ajoute Dominic Jensen.

Bien sûr les dossiers de Librato Avocats sont hautement confidentiels et l’on n’obtiendra aucun nom ni exemple. L’associé précise néanmoins qu’ils concernent toutes tailles de cabinets, qu’ils soient implantés à Paris comme en région. Les questions d’organisation sont au cœur des problématiques des cabinets. « C’est désormais un sujet de réflexion ouvert et sur lequel les cabinets s’interrogent », reconnaît l’associé. Quant aux conflits, « ils ne sont pas plus nombreux qu’auparavant. Ils sont surtout alimentés par un mercato incessant ».

Ondine DELAUNAY

Rédactrice en chef Lettre des juristesd’affaires/ rédactrice en chef Droit&Patrimoine