Communication et développement, la rentrée … du bon pied !

Par Charlotte Vier / Associée fondatrice Avocom

0
324
 

Les 10 commandements de la rentrée ou petit rappel des fondamentaux à l’attention de tous ceux qui veulent booster leur image, leur visibilité et leur développement.

Les longues vacances d’été et leur lot de sport, de découvertes, de lectures, de fêtes, doivent être le moment de la déconnexion, du repos et avant tout de l’absence de contraintes.

Les psys de tous poils comme les spécialistes des RH s’accordent à dire que savoir faire de vraie pauses est une des conditions de la réussite professionnelle.

L’oisiveté n’est pas un péché quoiqu’en dise l’adage et elle permet que murissent en sourdine, dans un petit coin de notre cerveau, certains projets, que s’établissent certains constats voire que se prennent certaines décisions.

C’est en prenant du recul sur son travail qu’on s’offre la possibilité d’avancer, parfois même sans y penser et donc d’aborder la rentrée « du bon pied ».

Ce moment du retour, du redémarrage, peut être également celui d’une nouvelle séquence qui s’ouvre dans l’année et signifier un renouveau dans notre travail et notre approche du développement et de la communication.

1. Sur tes réseaux sociaux tu te pencheras

Avec 16 millions d’utilisateurs par mois en France, 2,1 millions par jour, LinkedIn est, est-il encore besoin de le dire, LE réseau social social des professionnels, celui où s’observent, se parlent, se recommandent des milliers de décideurs. Donc oui : il faut en être mais en être activement, publier, s’engager, interagir, débattre, répondre…

Pour ceux qui ne connaitraient pas Twitter, il est grand temps de découvrir ce réseau de gazouilleurs. On peut s’y mettre, en observateur d’abord pour se donner le temps de comprendre comment se positionner en fonction de sa spécialité, de sa personnalité, de ses goûts, de sa disponibilité réelle ou supposée, de ses blocages. Puis vient le moment de se lancer avec une ligne éditoriale, en suivant les bonnes personnes, en étant actif et toujours en s’engageant !

2. Contre l’infobésité tu lutteras

Le risque des réseaux sociaux est celui de la saturation de l’information non hiérarchisée, de la masse qui nous submerge chaque jour, d’un tweet qui chasse l‘autre, du zapping permanent. Toutes les informations ne se valent pas ! Et non : il ne suffit pas d’être là pour exister ! Chacun a une part de responsabilité pour éviter cet effet de saturation et conserver de la valeur à l’information diffusée.

3. Les contenus de qualité tu privilégieras

Pour lutter contre l’infobésité qui menace in fine l’intérêt même des réseaux sociaux, il faut veiller à sélectionner les contenus que l’on diffuse et privilégier leur qualité. Se poser encore et toujours la question de la valeur ajoutée de ce que l’on poste, de la qualité rédactionnelle, de la pertinence des thèmes traités mais également celle de la valorisation du message. Aujourd’hui, les statistiques montrent qu’un post accompagné d’une image, d’un logo, d’une infographie a 7 fois plus de chance d’être vu.

4. Sur ton positionnement de marque tu t’aligneras

Les actions de communication doivent être en parfaite cohérence avec les promesses de la marque, avec la culture et les objectifs de l’entreprise. Il n’est pas totalement vain de se re-poser de temps en temps la question de cet alignement entre le discours et les actes…

5. Tes clients tu écouteras

Faire parler l’autre et l’écouter pour mieux le comprendre. Mieux le comprendre pour mieux l’accompagner. « L’écoute est alors une manière de construire une réponse sur mesure, une solution adaptée et non pas standardisée ou déconnectée de la réalité (in « L’écoute enrichie, compétence des communicant.e.s d’aujourd’hui », Communication & Entreprise 2017).

6. Ton marché tu veilleras

En écoutant ses clients on veille bien sûr leurs marchés mais pour bien se positionner il est essentiel de connaitre son propre environnement concurrentiel, ses évolutions, de regarder ce que font quelques leaders inspirants (inspirant : pour s’inspirer donc pas copier !). Veiller son marché aujourd’hui c’est également s’informer sur les développements technologiques, s’intéresser au progrès de l’intelligence artificielle…

7. Un peu d’audace tu insuffleras

La bonne communication consiste t’elle vraiment à reprendre les bonnes recettes même « successufl » des autres ? Un peu. Mais pas que… Même en communication BtoB on peut avoir l’audace de mettre l’imagination au pouvoir, de s’imposer en précurseur, d’imaginer autre chose. Pourquoi ne pas prendre le risque de sortir des sentiers battus ? Pourquoi ne pas faire ce pas de côté auquel on pense depuis longtemps ? Pourquoi passer à côté de l’opportunité de surprendre ses clients et ses associés ? Si les actions sont alignées sur les objectifs et cohérentes avec le discours de l’entreprise alors…  yes we can !

8. Ton équipe tu mobiliseras

L’audace c’est aussi celle d’impliquer son équipe. Oser mettre de nouveaux talents en avant, oser apprendre de cette génération des digital natives ce dont on n’est pas très sûr. Oser faire corps pour avancer ensemble, mobiliser, donner du sens.

9. Ta marque employeur tu travailleras

C’est aussi en donnant du sens au travail des collaborateurs que l’on devient une marque attirante pour de futures recrues, de qualité ! Le bouche à oreille est essentiel à cet égard, mais cultiver sa marque employeur c’est aussi avoir un discours clair et transparent avec les collaborateurs et candidats. C’est décliner des messages à l’attention des étudiants en tenant compte des réalités de cette génération et des réalités du marché et des exigences du métier.

10. Dans l’effort tu te maintiendras

De la constance et de la régularité. Les coups de comm’ sont des étoiles filantes : ils font plaisir et surprennent sur le moment mais quelques secondes après il n’en reste plus aucune trace. Pour briller longtemps il convient de convoquer une certaine discipline, mesurer son effort et le maintenir dans la durée. C’est le bon moment ! C’est la rentrée : on est en pleine forme et remplis d’optimisme !