Pernod Ricard, Atos, Danone, Vivendi, Casino, Suez, Lagardère, Scor, Latecoère … Le nombre d’entreprises françaises ciblées par des fonds activistes durant ces derniers mois n’a jamais été aussi élevé. Deloitte, qui vient de publier une étude sur le sujet, estime que leur présence « devrait croître de manière significative dans les prochaines années » et propose d’apprendre aux dirigeants à penser et agir comme ces derniers « afin d’anticiper et d’éviter des polémiques publiques et coûteuses ». Explications.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES