Aujourd’hui, présenter son cabinet en décrivant son équipe et ses compétences juridiques ne suffit plus : pour décupler l’efficacité de son site et être classé en tête par les moteurs de recherche, ce qui est devenu le nerf de la guerre, le cabinet d’avocats doit faire évoluer son site en choisissant une cible prioritaire et en dédiant un site à ce secteur d’activité économique sur lequel il intervient. 

Choisir une cible prioritaire et lui dédier un site
Le cabinet d’avocats doit mettre en avant son expertise métier et adapter son discours à la cible de ses clients. Il fera ainsi évoluer efficacement son site vitrine en créant un site dédié à un secteur d’activité.

Ce site dédié, ou sectoriel, utilisera ainsi :
• un discours adapté à la cible ;
• les visuels, le champ sémantique et le vocabulaire du secteur ;
• les mots-clés efficaces permettant un bon référencement ;
• une adresse internet constituée du nom cabinet et du nom du secteur cible, ce qui améliorera aussi le référencement du cabinet sur ce secteur donné.

Cette démarche présentera de nombreux avantages :
• toucher et rassurer les clients et prospects, en adaptant bien les discours aux cibles : le client se retrouve dans son univers et est rassuré sur la connaissance, par le cabinet, de son métier ;
• s’approprier un sujet ;
• simplifier la navigation sur le site pour chacune des cibles clients : le client y retrouve toutes les informations dont il a besoin par rapport aux questions juridiques qu’il se pose ;
• être en tête du référencement : le référencement naturel du site est nettement amélioré et, de ce fait, le site plus visible car les moteurs de recherche le classeront en première page, compte tenu des mots-clés choisis et travaillés en fonction des cibles ;
• se distinguer des sites des confrères ;
• mieux partager l’information du cabinet sur les réseaux sociaux.

Il convient de se mettre régulièrement à jour sur les bonnes pratiques de Google (et des autres moteurs de recherche) en ce qui concerne le référencement, ces dernières évoluant au fil du temps.

Cette approche est d’autant plus utile lorsque le cabinet est compétent dans différentes branches du droit. Il sera, en effet, bien référencé sur un seul domaine sectoriel mis en avant alors qu’il est beaucoup moins bien placé par les moteurs de recherche s’il présente classiquement ces 5 domaines d’interventions. Attention, il convient de se mettre régulièrement à jour sur les bonnes pratiques de Google (et des autres moteurs de recherche) en ce qui concerne le référencement, ces dernières évoluant au fil du temps.

Lier le site sectoriel au site vitrine du cabinet
Ce site sectoriel sera lié au site vitrine du cabinet, de la même façon qu’un blog se trouve intégré dans un site ou qu’un mini-site est souvent développé pour faire la promotion d’un événement spécifique. Concernant l’interface des sites, il est essentiel ici d’assurer la cohérence et l’harmonisation de la marque du cabinet : de chaque site dédié au site vitrine du cabinet, mais aussi des sites dédiés entre eux si le cabinet développe ensuite d’autres sites dédiés à de nouvelles cibles de clients pour présenter de nouvelles offres du cabinet. En outre, d’un point de vue technique, des liens croisés sont à prévoir entre les sites du cabinet.

Cette démarche apportera au cabinet plusieurs intérêts :
• consolider le travail sur la marque du cabinet tout en adaptant l’interface du site dédié au secteur pour « coller » ainsi à l’attente de la cible ;
• alléger le site principal du cabinet ;
• ajouter de nouvelles expertises du cabinet, sans complexifier le site vitrine principal ;
• mieux répondre aux besoins du moment en créant un site dédié en fonction de l’actualité (économique, sociale, environnementale, etc.) ;
• rassurer l’internaute, en reliant le(s) site(s) dédié(s) au site principal, sérieux et indépendant ;
• permettre plusieurs entrées vers les informations du cabinet : du site vitrine vers le site dédié ou inversement, ce qui augmentera le trafic vers le site du cabinet.

Concevoir un site dédié « type »
Dans le cadre de cette démarche novatrice, il est conseillé au cabinet de faire concevoir un site dédié « type » par un professionnel. Ce « modèle » ou template permettra, en effet, au cabinet de poursuivre la démarche par cible en :

• réduisant ses coûts : chaque nouveau site dédié sera, en effet, réalisé sur la base du modèle type déjà créé ;
• facilitant le travail sur la création des autres sites dédiés : chaque nouveau site dédié sera décliné du site « type » ;
• accélérant la mise en ligne d’autres sites dédiés à d’autres offres du cabinet : chaque nouveau site dédié pourra être rapidement mis en ligne puisqu’il suffira d’en rédiger les textes et de travailler les visuels.

Le processus est alors simple, rapide et peu coûteux : lorsque le cabinet grossira et ajoutera de nouvelles compétences à la structure, il suffira de rédiger les textes et de choisir des visuels adaptés.

Le site dédié est la clé pour la bonne indexation des pages du site de votre cabinet.

Le site dédié est la clé pour la bonne indexation des pages du site de votre cabinet.  Le projet passe néanmoins par une attention particulière aux champs sémantique et lexical du secteur visé ainsi qu’à la technologie afin d’être en mesure de prendre en compte les bonnes pratiques de Google et des autres moteurs de recherche.

par Brigitte Van Dorsselaere et Paul Boulant Image juridique

PARTAGER
Article précédentLa consolidation du marché juridique français : une urgence !
Article suivantLa justice prédictive se dote d’un comité éthique et scientifique
Brigitte Van Dorsselaere
Créée en 2001, Image juridique est une agence de communication dédiée aux métiers du droit et de la finance. Fondée par Brigitte Van Dorsselaere, avocate au Barreau de Paris pendant 20 ans, l’agence associe deux métiers : publicitaires et professionnels du contenu, ceux qui initient les idées et ceux qui les développent. Notre agence, à travers ses différents métiers, accompagne les cabinets d’avocats dans leur stratégie de marque, leur campagne de communication, leur e-reputation, leur design et la réalisation de leurs événements : car faire rayonner le cabinet, c’est comprendre son identité et l’accompagner dans l’évolution de son image. Image juridique réunit des talents et des expertises complémentaires – juriste, consultants, concepteurs, designers, réalisateurs, scénographes, artistes, photographe, webmaster : car ce secteur spécifique de la communication juridique exige une connaissance du métier d’avocat, de ses usages et de sa déontologie, mais aussi un œil avisé, un savoir-faire et un goût immodéré pour l’esthétique et la modernité. En 2015, Image juridique a lancé ijweb, agence digitale des avocats, dédiée à la création de sites Internet des cabinets. En 2016, Image juridique a créé Image tout court, l’agence qui simplifie les sujets complexes. L’indépendance d’esprit et la sensibilité artistique qui nous animent se retrouvent dans les fondations même de notre agence et font d’elle aujourd’hui une agence pionnière, reconnue et peu ordinaire.