Pub web vs pub TV : y’a pas photo !

0
1356
Seuls 2 % des téléspectateurs regardent la publicité (étude Magnave, novembre 2016)
Seuls 2 % des téléspectateurs regardent la publicité à la télévision (étude Magnave, novembre 2016)

Dans un arrêt du 9 novembre 2015, le Conseil d’État annulait l’interdiction faite aux avocats de diffuser de la publicité par voie de tract, affiche, film, radio ou télévision. Une avancée, a-t-on cru… Mais alors que les avocats viennent d’être autorisés à faire de la pub à la télévision (Lire à ce sujet : Diffusion aujourd’hui du 1er spot pub TV : des clients prêts à « cette évolution » selon le cabinet Coll), une étude de PWC1 relative à la publicité sur internet indique que cette dernière a dépassé la publicité à la télévision. Encore une avancée… obsolète ! Le point sur les habitudes de consommation des téléspectateurs/internautes.

98 % des téléspectateurs ne regardent plus la pub à la TV
L’offre audiovisuelle est aujourd’hui considérable compte tenu du nombre important de chaines. Réaliser et diffuser un spot ne se prend pas à la légère, le but étant d’apporter une réponse concrète à un besoin et à une cible précise. Mais qu’attend-on d’une publicité à la télévision : de se différencier, de toucher le plus grand monde, d’être sur un média connu et vu de tous ? Alors, à quoi peut-elle servir lorsque l’on sait que les téléspectateurs fuient les spots de publicité à la TV ? D’après une étude de Magnave de novembre 2016, « Comment vos clients perçoivent-ils vos publicités ? », à la question : « Lorsqu’une publicité télévisée apparaît, que faites-vous ? », 98 % des répondants affirment changer de chaîne, utiliser leur téléphone, ou faire autre chose. Seuls 2 % regardent la publicité ! Exception faite lors du Super Bowl aux États-Unis, où le match passionne autant les 90 millions de téléspectateurs que les publicités.

L’e-pub, à la première place du classement des supports publicitaires
Selon l’Observatoire de l’e-publicité, le marché de la pub online a connu une croissance de 7% en 2016, à 3,4 milliards d’euros ; Google et Facebook s’arrogant les deux-tiers du marché digital français… Google et Facebook récupèrent la majorité de la pub sur internet : à ce rythme, en quelques semaines, Google serait en mesure de racheter TF1, première chaîne d’Europe !
Ce sont au total 3,453 milliards d’euros net qui ont été investis en 2016, selon l’Observatoire de l’ePub. L’Union des entreprises de conseil et achat media (UDECAM), du Syndicat des régies internet (SRI), de PWC et de l’Institut de recherches et d’études publicitaires (IREP) attribuent au digital la 1re place du classement des supports publicitaires les plus investis, devant la télévision. Le secteur online a pesé pour près de 29,6% des investissements médias en 2016, contre 28,1% pour la télévision. Le display (publicité en ligne via des vidéos, des bannières…) reste, quant à lui, le segment avec la plus forte croissance : + 14,5%. Il a capté près de 1,2 milliard d’euros d’investissements sur les six premiers mois de l’année.

SONDAGE :
Envisagez-vous de faire de la publicité ? Réponse au sondage

Sources :
PWC, CNB, Magnave, Observatoire de l’e-publicité, ZenithOptimedia, Syndicat des régies de l’internet, JDN
(1) Comment mesurer l’efficacité de la publicité sur Internet ? Etude réalisée par PricewaterhouseCoopers pour l’IAB France et le SRI 

Liens utiles : 
Article 15 du décret n°2005-790 du 12 juillet 2005 modifié au 9 novembre 2015
Décision n°389296 du 9 novembre 2015 du Conseil d’État statuant au contentieux
Service-public-pro.fr
Règlement Intérieur National de la profession d’avocat (RIN)

LAISSER UN COMMENTAIRE