Balayons des lieux communs: le cabinet d’avocats est une entreprise; le management s’avère un facteur clé de réussite; l’humain réside au centre de toutes les préoccupations; le bien-être au travail s’érige en mantra; la motivation des avocats optimise le travail produit …. Lapalissade, platitude, certes ! mais qu’il est banal de croiser des associés perplexes devant cette notion de motivation. Que recouvre-t-elle ? Comment la toucher ? Que faut-il faire pour dynamiser mon équipe ?

Certains sont dubitatifs devant la liste des actions déjà intentées pour stimuler leurs collaborateurs : bonus, objectifs liés aux résultats, discours musclé appelant à se battre, discours valorisant sur l’équipe pour s’apercevoir le jour de relâche que tout le monde râle, s’abstenir de commentaires sur des erreurs commises, mise en place de team building sur valeurs et sens des responsabilités… Et beaucoup sont déçus devant le manque de résultats escomptés.

La satisfaction du groupe passe par la prise en compte des intérêts de chacun. Les motivations sont individuelles. Il est donc plus difficile de les déceler au sein d’un travail à plusieurs. L’associé doit savoir identifier les facteurs des motivations propres à chaque collaborateur puis les articuler, in fine, dans une dynamique globale.

Voici quelques questions à poser au collaborateur afin de mieux cerner ses fameuses motivations :

– Qu’aimes-tu faire spontanément ?

– Quelles sont les activités que tu fais sans avoir peur de l’échec ? Que refais-tu volontiers même si tu le rencontres en chemin ?

– Quelles sont les actions que tu fais avec plaisir sans te préoccuper du résultat ?

– Quelles activités te ressourcent même quand tu es fatigué ?

Ou bien encore:

– Où trouves-tu du plaisir dans des activités dans l’attente d’une forme de reconnaissance/résultat ?

– Peux-tu qualifier cette forme de reconnaissance/résultat ? Peux-tu préciser de qui ou de quoi doit-elle émaner ?

– Qu’est-ce qui est pénible à faire ? Qu’est ce qui te pèse ?

– Qu’est-ce qui te démotive ?

– Qu’est-ce qui t’agace, t’énerve ?

– Qu’est-ce que tu fais pour le plaisir du résultat ?

Ces questions suscitent parfois de l’inquiétude liée au temps à y consacrer et surtout à la concrétisation  des entretiens, notamment, sur la place à accorder à ce « plaisir dans l’action ».

Le management est chronophage. Ce n’est un secret pour personne…et une équipe dans un cabinet d’avocats, lorsqu’elle est pléthorique, ne dépasse rarement vingt personnes, ce qui reste gérable. De plus, la recherche de satisfaire les motivations d’un collaborateur ne doit pas être assimilée à un engagement de ne lui proposer que des tâches séduisantes à ses yeux. La prise en compte de ses motivations insuffle l’énergie qui lui est nécessaire pour accomplir l’ensemble du travail attendu.

Enfin, tout n’est pas à questionner. Le cadre global de l’exercice du travail n’a pas à être adapté à chacun : les actions tournent autour de l’expertise juridique, au sein d’une organisation collective avec une obligation de faire au mieux pour satisfaire les clients du cabinet.

La démarche d’aller chercher les motivations des collaborateurs est très efficace lorsqu’elle est menée de pair par l’associé avec un professionnel du développement personnel. Elle peut tout à fait rencontrer d’excellents résultats si l’associé la mène seul, avec l’envie d’aborder l’exercice avec empathie, bienveillance et compréhension des enjeux plus globaux qui dépassent l’individu : la performance de son équipe !