Les clients ont autant besoin des cabinets d’avocats que des réseaux de référencement

0
5679

Le géant mondial Dentons vient de lancer Nextlaw Global Referral Network, réseau gratuit de référencement de cabinets d’avocats. Son but ? Bousculer les codes et devenir ni plus ni moins que le plus grand réseau de référencement juridique au monde. Entretien avec Jeff Modisett, senior counsel de Dentons aux États-Unis et CEO de Nextlaw Global Referral Network.

Quelle est la genèse de Nextlaw Global Referral ?
Jeff Modisett :
Nextlaw Global Referral Network est le fruit d’une réflexion simple : quelle que soit la taille d’un cabinet, il est impossible de faire bénéficier à chaque client de l’avocat répondant parfaitement à ses besoins partout dans le monde. Même si Dentons est le plus important cabinet au monde en nombre d’avocats, nous ne pouvons pas couvrir à la fois chaque pays, pratique et secteurs. Aucun cabinet ne le peut. Les clients ont donc autant besoin des cabinets d’avocats que des réseaux de référencement. Cependant ces réseaux font bien souvent payer leurs cabinets membres, ce qui signifie que les clients ne disposeront pas nécessairement du meilleur cabinet sur le marché ou de celui qui sera adapté à sa demande, mais plutôt de celui qui sera le plus enclin à payer son inscription au sein d’un réseau… Les réseaux qui adoptent ce système de « pay to play » finissent en effet par accorder une exclusivité sur un marché ou un territoire précis à un de leurs cabinets membres, obligeant ainsi les clients à faire appel à des cabinets ne répondant pas forcément à leurs besoins. Nextlaw Global Referral Network propose pour sa part la gratuité pour ses membres, à condition qu’ils proposent des services de premier ordre.

Pouvez-vous expliquer son fonctionnement ?
J.
M.: Au sein de Dentons, nous avons une équipe dédiée à Nextlaw Global Referral Network que je dirige personnellement. Les cabinets sont intégrés à notre plateforme où ils peuvent indiquer les principales informations les concernant (couverture géographique, groupes de pratiques, secteurs d’activité,…), et bénéficier ensuite d’un réseau de cabinets partenaires à qui ils pourront transférer des dossiers.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE