Après Paris, et bientôt Lyon, Marseille est le 2e barreau de France à lancer son incubateur, sous l’impulsion de Geneviève Maillet, bâtonnier de Marseille. L’inauguration a eu lieu le 27 mars, dans le cadre du printemps de l’innovation.

Faciliter l’accès au droit 
L’innovation juridique et la transformation digitale sont aujourd’hui un sujet incontournable de la profession d’avocat et constituent un virage essentiel de son avenir. L’incubateur du barreau de Marseille a pour but de faciliter l’accès au droit à tous les justiciables, en utilisant les nouvelles technologies, dans le respect de la déontologie.

Piloter un travail de réflexion et d’action
L’incubateur a pour vocation de piloter un travail de réflexion et d’action en matière d’innovation au sein de la profession d’avocat et plus généralement dans le monde du droit. Sa mission est également pédagogique et vise à faire comprendre aux avocats les enjeux de la transformation digitale de leur profession et leur propose de les accompagner dans cette démarche, s’ils le souhaitent.

Encourager l’innovation
Pour encourager l’innovation, l’incubateur du barreau de Marseille prévoit d’organiser « Le printemps de l’innovation » chaque année avec ateliers, tables rondes et conférences ; un cycle de formation mensuelle sur des sujets de stratégie digitale et « un café de l’innovation ». L’incubateur envisage aussi le développement d’une web TV où les avocats seront invités à communiquer sur des problématiques grand public pour un meilleur accès au droit et pour permettre aussi une communication du barreau sur le monde extérieur (entreprises, notaires, experts comptables), et la création d’un trophée de l’innovation.

Le site web de l’Incubateur du barreau de Marseille : www.incubateur-barreau-marseille.fr