3 questions à Gachucha Courrégé, nouvelle présidente de l’association Droit & Commerce

0
1496
Gachucha Courrégé, nouvelle présidente de l'association Droit & Commerce
Gachucha Courrégé, nouvelle présidente de l’association Droit & Commerce

Entretien avec Gachucha Courrégé, avocate au barreau de Paris, élue nouvelle présidente de l’association Droit & Commerce* pour trois ans. Elle succède à ce poste à Franck Denel, avocat au barreau de Montpellier.

Pourquoi vous êtes-vous présentée à la Présidence de l’association Droit & Commerce ? 
Gachucha Courrégé : Suivant les travaux de cette association depuis le début de mes activités professionnelles et siégeant au conseil d’administration depuis plusieurs années, il m’est apparu naturel de m’y consacrer davantage.

Quels sont les objectifs de votre mandat ?
G. C. : Le professeur Jacques Mestre, à l’occasion du 40e anniversaire de notre association, a opéré une remarquable synthèse de la contribution de l’association au droit des affaires, mettant en évidence les facteurs conjugués lui ayant permis d’être une force de proposition. J’entends poursuivre la ligne d’action du président Franck Denel pour développer la contribution de l’association au droit des affaires au moyen, en premier lieu, de nos manifestations traditionnelles et notamment le colloque annuel et les conférences « du lundi » ouvertes à tous, à un horaire compatible avec l’exercice des activités professionnelles des participants. Poursuivre et développer les relations avec le corps universitaire et les étudiants est une évidence. Autre objectif : maintenir et entretenir la diversité professionnelle et la complémentarité des membres parisiens et provinciaux qui singularisent l’association.

J’entends poursuivre la ligne d’action du président Franck Denel pour développer la contribution de l’association au droit des affaires au moyen, en premier lieu, de nos manifestations traditionnelles et notamment le colloque annuel

Enfin, je souhaite préserver la variété des sujets abordés dans le respect d’un équilibre entre théorie et pragmatisme ; éléments qui, à mon sens, font l’intérêt des manifestations de l’association Droit & Commerce, dont les réflexions sont susceptibles d’alimenter le débat sur les sujets d’actualité du droit des affaires.

Mon objectif est de voir l’association demeurer, selon l’expression de Jacques Mestre, « un lieu d’échanges d’idées et d’expériences, un lieu où sont portés, sur les questions du droit des affaires, des regards croisés, complémentaires, permettant d’appréhender les problèmes de façon globale, constructive, cohérente ».

Quelles sont les trois mesures les plus urgentes à prendre pour faciliter la vie des entreprises en France ?
G. C. : La première mesure consisterait à accélérer la mise en œuvre des mesures engagées à la suite des travaux du Conseil de la simplification pour les entreprises et, en priorité, l’amélioration des délais de paiement. Ainsi, sur la base des recommandations, fruit des travaux conjoints du Conseil de la simplification pour les entreprises et de la Médiation des entreprises, il pourrait être rapidement imposé l’harmonisation des données de facturation. Par ailleurs, l’existence de multiples plates-formes des clients pour le dépôt des factures constitue, particulièrement pour les TPE/PME, une difficulté à laquelle il faudrait remédier.

La deuxième mesure serait la création d’un site internet permettant d’accéder par secteurs d’activité à l’ensemble des obligations légales et conventionnelles à respecter.

Enfin, la troisième mesure consisterait à étendre, face à l’augmentation du nombre des normes applicables et à leur complexité, le domaine du rescrit, notamment en matière d’urbanisme et d’environnement.

*L’association Droit & Commerce a pour objet de réunir les professionnels du droit, de l’économie et du chiffre qui s’intéressent au droit des affaires et qui viennent d’horizons variés : magistrats, juges consulaires, universitaires, avocats, notaires, experts comptables, commissaires aux comptes, experts de justice dans les spécialités relevant de la vie des affaires (finances, fiscalité, expertise comptable, gestion, etc.), administrateurs et mandataires judiciaires, juristes d’entreprise, juristes de banque, chefs d’entreprise et étudiants. Plus d’informations sur http://droit-et-commerce.org

LAISSER UN COMMENTAIRE