Éthique… tech

0
4332
Par Laurence Garnerie,Directrice de la rédaction©Benjamin Boccas
Par Laurence Garnerie,
Directrice de la rédaction
©Benjamin Bocca

La guerre entre les avocats et les plateformes de référencement a connu un nouveau rebondissement ces derniers jours. Les hommes en robe noire ont en effet été nombreux à pester sur les réseaux sociaux contre le site jechoisismonavocat.fr, plateforme de référencement éditée par LegalUp, promettant aux internautes de les mettre en lien avec un avocat « pour récupérer leur argent ». En cause : l’absence d’accord de leur part pour figurer sur ladite plateforme, avec leurs coordonnées, un texte de présentation standard et une note avoisinant généralement les 1/10 puisque dépendant, entre autres, de l’alimentation de leur profil. Si certains ont demandé à être aussitôt retirés du site, l’histoire ne dit pas encore avec quelle facilité et dans quels délais ils y parviendront. En attendant, ce nouvel épisode illustre la nécessité de mettre de l’ordre dans les pratiques de la Legaltech. Un objectif justement poursuivi par l’association Open Law qui travaille actuellement à l’élaboration d’une charte éthique.

Laurence Garnerie, Directrice de la rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE