L’émergence de l’intelligence artificielle (IA) amène les métiers du conseil à, notamment, réinterroger l’organisation du travail. Et si nous prenions le temps gagné par la machine pour mieux travailler ensemble ?

Les êtres humains ont des capacités de raisonnement décuplées lorsqu’ils œuvrent pour mettre en commun leurs cerveaux. Travailler ensemble fait foisonner une créativité que nous n’aurions pas seul. Les économies de temps réalisées avec la pensée artificielle sont à réallouer. Et si nous en profitions pour mieux rencontrer l’autre ?
L’intelligence future du groupe ne sera pas dans la capacité à retrouver des informations importantes mais à les relier entre elles. Le challenge à venir sera d’apprendre à se coordonner sur des sujets essentiels et accepter de se déconnecter d’un logiciel qui se focalise sur la performance personnelle pour « jouer collectif ».
La performance et les clients des cabinets d’avocats exigent la faculté de travailler en équipe. La transversalité est clé. L’enjeu de transformation des cabinets fait de cette capacité un facteur essentiel.

Quelques pistes de réflexion pour s’adapter positivement aux évolutions technologiques :

    • Apprendre à se connaître, se comprendre, cerner ses propres motivations ;
    • Savoir gérer ses émotions ;
    • Comprendre l’autre, l’accepter et le valoriser dans sa différence ;
    • Travailler sur la confiance en soi et dans les autres ;
    • Admettre le fait que nous avons tous besoins des uns des autres ;
    • Prendre sa place au sein du groupe et accepter la légitimité de chacun ;
    • Mettre en place une organisation qui favorise le partage des connaissances ;
    • Développer l’écoute et ne pas prendre les remarques pour soi ;
    • Encourager les différents points de vue ;
    • Qualifier les conflits et pouvoir les désamorcer ;
    • Structurer l’équipe avec des règles de fonctionnement acceptées par tous ;
    • Trouver un consensus autour d’un cadre commun de travail ;
    • Coopérer pour atteindre les objectifs du groupe ;
    • Réinterroger régulièrement le cadre de travail et ses règles si les objectifs ne sont pas obtenus ;
    • Reconnaître le travail effectué ;
    • Se conduire et agir avec respect, bienveillance et optimisme.

Apprendre à réussir avec les autres est un apprentissage et un réglage de tous les jours. Nos jeunes profiteront dans les années à venir de nouvelles règles du jeu. Les outils intelligents sont déjà assimilés à leurs modes de vie. L’enseignement s’ouvre désormais à favoriser et récompenser le travail en équipe, là où nous étions naguère classés, notés individuellement et mis en compétition les uns contre les autres. L’objectif de performance se concentre désormais autour du groupe. À l’heure de la digitalisation, rien ne vaut les échanges entre personnes physiques. Il y a de l’espoir !

LAISSER UN COMMENTAIRE