Toujours en retard quant à leur webmarketing, les professionnels du secteur juridique libéral ont néanmoins la possibilité et les moyens d’analyser l’audience et la fréquentation de leur site internet. Et ce, avec l’objectif d’améliorer et de développer le trafic et les lead (prospects) convoités pour leur site. Faut-il encore que le dit site ne soit pas un site vitrine mais un site pensé pour la communication web et au profit du webmarketing.
Outre la mesure quantitative et qualitative de votre webmarketing (voir la fiche pratique : Le webmarketing : un domaine prioritaire, pourtant sous-valorisé par les avocats, pour développer le web-business), les cibles et les usages qu’ils font de votre site sont des indicateurs tout aussi importants. C’est pourquoi l’analyse des 3 principales métriques du web analytics est ici présentée.

1) Le nombre de visiteurs uniques
Le nombre de visiteurs uniques d’un site est l’unité de mesure de base. Il permet de calculer l’audience réelle, qui comptabilise le nombre de visiteurs distincts pendant une période donnée.

Les cabinets doivent attirer un maximum de trafic et de visiteurs uniques vers les articles publiés sur leur site. Certaines périodes sont alors capitales pour les cabinets et la visibilité de leur savoir-faire. Par exemple, la loi de Modernisation de l’Économie (LME), modifiée en décembre, est l’occasion pour les cabinets de rédiger et publier des articles à ce sujet, alertant leur clients entreprises et dirigeants sur les changements subits par la LME.

Nécessaire et primordial, le nombre de visiteurs uniques est un indicateur pertinent pour mesurer l’attention mais aussi l’évaluation des performances de son site. Pour mesurer efficacement ses campagnes de webmarketing, la segmentation des visiteurs par source (l’origine de la visite, soit en tapant des mots-clés, soit en accès direct en tapant le nom de votre site), et le parcours de visite – le chemin de navigation suivit par l’internaute lorsqu’il est sur votre site – est indispensable.

2) Le nombre de visites
Il s’agit de la ou des pages consultées, lors d’une session, par un internaute, sur une période donnée. Généralement, ces visites sont comptabilisées sur une période d’un mois, et passé un délai de connexion inactive de 30 minutes, l’internaute est considéré comme ayant mis fin à sa visite sur votre site. Pour que cette donnée soit efficace, le nombre de visite doit s’apprécier selon le nombre de visiteurs uniques. En effet, un seul visiteur peut comptabiliser à lui seul un certain nombre de visites.

3) Le nombre de pages vues
Il s’agit du nombre de pages visitées sur votre site. Cette donnée est l’une des plus importantes car elle est dépendante de la qualité du contenu de chacune des pages du site. Le nombre de pages vues d’un site intervient en particulier en matière d’inbound marketing. Cette technique préfère attirer les visiteurs grâce à un contenu qualitatif et quantitatif assurant une audience fidèle et régulière.

Il existe d’autres paramètres d’analyse de son site, mais le nombre de visiteurs uniques, le nombre de visites et de pages vues demeurent les fondamentaux.

PARTAGER
Article précédentNe bis in idem en matière fiscale : le combat continue
Article suivantDesfilis : le cabinet qui monte, qui monte…
Sabrina Tantin
Directrice-fondatrice d'HeadCom, société de conseil et d’accompagnement en communication et marketing dédiée aux cabinets d’avocats, experts-comptables, notaires et conseil en propriété intellectuelle. HeadCom a fait des professions réglementées sa spécificité avec une expertise particulière en relations presse, communication digitale et webmarketing. Tantin@headcommunication.com